En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience utilisateur.  En savoir plus

ISTANBUL

Destination la Turquie : si vous partiez à… Istanbul ?

À cheval sur les deux rives du Bosphore, Istanbul est un pont entre l’Asie et l'Europe, un trait d'union entre l'Orient et l'Occident. Riche de sa longue histoire au centre des empires byzantin, romain et ottoman, la ville possède un patrimoine culturel hors du commun.

De Byzance à Constantinople, puis de Constantinople à Istanbul : de rive en rive, plongez au cœur de l’incroyable histoire de la cité turque.


Un centre historique riche d’un étonnant passé

C’est par le centre historique, Sultanahmet, que vous devrez commencer votre parcours pour visiter les monuments les plus spectaculaires de l'ancienne Constantinople. De Sainte-Sophie à la Mosquée bleue, en passant par l’exceptionnel Grand bazar, vous traverserez mille ans d’histoire sur quelques centaines de mètres carrés.

Ne manquez pas le Palais de Topkapi, splendide œuvre architecturale avec ses quatre cours et son harem qui s’étendent sur 70 hectares.

Le quartier compte aussi plusieurs musées : le musée des arts turcs et islamiques, ou le musée de la mosaïque, avec ses splendides mosaïques de l’époque byzantine, valent vraiment le détour.

Dans le quartier d’Eminönü, vous apprécierez le charme de la Mosquée Neuve . Et à deux pas de là, promenez-vous dans le Bazar égyptien , marché couvert où vous trouverez épices, loukoums , narguilés et céramiques d’Iznik .

À la gare maritime Eminönü, prenez un bateau et traversez la Corne d'Or, ou bien empruntez le pont Galata.

 

Rive européenne, centre-ville animé de jour comme de nuit

Prenez le temps de découvrir le quartier de Galata, sans oublier sa fameuse tour. Puis découvrez Beyoglu, cœur du quartier européen rempli de restaurants, de bars et de boutiques. L'ambiance bat son plein jour et nuit. Baladez-vous sur l'Istiklâl Caddesi, grande artère commerçante et l'un des symboles de la Turquie contemporaine, puis rejoignez la Place Taksim.

En remontant encore un peu, vous arriverez dans la Ville Nouvelle, quartier des affaires aux nombreux gratte-ciel et centres commerciaux. Un peu plus haut encore, Besiktas est un peu l’Istanbul « bobo », charmant, calme, avec de jolies boutiques et toutes sortes de curiosités à découvrir.

 

Rive asiatique, une zone à ne pas négliger

Plus calme et plus verte que sa sœur européenne, cette partie d’Istanbul mérite tout de même un petit détour. Les quartiers d’Üsküdar et de Kadiköy proposent eux aussi une offre culturelle à ne pas manquer. C’est aussi l’endroit idéal pour admirer un superbe coucher de soleil sur les minarets d'Istanbul.


Top 10 des lieux incontournables

 

aeroportnicecoteazur-destination-Istanbul-6V

Sainte-Sophie : certainement le monument le plus réputé d’Istanbul, Sainte-Sophie est une ancienne basilique chrétienne fondée à l’époque de Constantinople, au 6e siècle. À l’époque du sultan Mehmed II (15e siècle), elle a été transformée en mosquée. Elle n’est plus un lieu de culte depuis 1934, année où elle a été classée comme musée.

La Mosquée bleue : située dans le quartier de Sultanahmet, cette mosquée doit son nom à ses quelque 20 000 carreaux de faïence bleue d’Iznik. Construite entre 1609 et 1616 sous le règne du sultan Ahmet I, elle est pressentie comme le dernier ouvrage de l’architecture ottomane sous sa forme classique. Édifiée pour rivaliser avec Sainte-Sophie et l’architecture chrétienne d’antan, elle comporte une immense salle de prière et de magnifiques décorations intérieures.

Le Musée des arts turcs et islamiques : tout près de la Mosquée bleue, ce musée présente 40 000 pièces, provenant de l’art islamique datant du 8e au 19e siècle, réparties en cinq salles : tapis, céramiques, cuivres, manuscrits et calligraphie.

La Citerne Basilique : cette immense citerne souterraine, l’un des monuments phare d’Istanbul, fut construite par l’empereur Constantin au 4e siècle avant d’être agrandie par l’empereur Justinien en 532. Elle rappelle l’intérieur d’une église par sa salle gigantesque. Elle fut alimentée par les aqueducs édifiés par l’empereur Constantin plus au Nord de la ville.

Le Palais de Topkapi : construit sur le lieu de l’ancienne Acropole de Byzance entre 1459 et 1465 par le sultan Mehmet II, ce palais  a servi de résidence principale  aux sultans jusqu’en 1853. À partir de 1924, suite à la chute de l’Empire ottoman, le Palais devint un musée. En 1985, il fut inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Le Grand bazar : avec ses 60 rues et 5 000 boutiques, est l’un des plus grands marchés couverts au monde. Il est surtout connu pour ses bijoux, céramiques peintes à la main, tapis, magasins d’antiquités et ses articles de maroquinerie. Une formidable explosion de couleurs et de vie dans une véritable caverne d’Ali Baba.

La Tour de Galata : dans le quartier de Beyoglu, cette construction date de 1348. Elle délimitait autrefois la frontière Nord de la colline où se sont établis les Génois, avec l’accord des Byzantins, depuis le milieu du 13e siècle. Tout au long de l’histoire, elle a servi de point d’observation en vue de prévenir les incendies, de prison, puis de poste de contemplation astrologique.

Le Palais de Dolmabahçe : la construction de ce palais fut essentiellement motivée par la volonté de modernité à l’européenne des sultans, qui transférèrent leur résidence du Palais de Topkapi vers ce nouveau palais de style rococo, style alors à la mode en Europe. De 1853 à 1922, le Palais Dolmabahçe fut le lieu névralgique de l’administration de l’Empire Ottoman.

Üsküdar et Kadiköy : n’hésitez pas àtraverser le Bosphore pourexplorer la rive asiatique d’Istanbul. Plus résidentiels, ces quartiers ne sont pour autant pas dénués d’intérêt. À Üsküdar, vous pourrez voir la Tour de Léandre et admirer la magnifique Mosquée aux faïences. Et à Kadiköy, la gare d’Haydarpaşa de style néo-renaissance de l’architecture allemande, avec son immense horloge de style baroque, émerveillera les passionnés d’architecture.

Le Parc de Taksim : vous apprécierez certainement de faire une pause dans cet espace de verdure. Avant de passer d’une rive à l’autre, installez-vous dans l’un des jardins de thé du parc et savourez un délicieux thé à la menthe.


Une cuisine gorgée de soleil

Aubergines, poivrons et tomates gorgés de soleil accompagneront vos dégustations de borek (feuilletés à la viande ou au fromage), dolma (légumes farcis), doner kebap et kofte (petites boulettes de viande).

L’abondance de fruits frais juteux et délicieux réjouira tous les frugivores : abricots, cerises, figues, raisins, melon et pastèque ; il y en a de toutes les couleurs !

Les desserts sont aussi un ravissement pour les papilles comme pour les yeux : baklava, loukoums et autres succulentes spécialités titilleront vos narines de leurs parfums de cannelle ou de fleur d’oranger.

 


Agenda culturel

 

5 et 6 mai : Naissance du printemps

À l’occasion de cette fête païenne d’origine préislamique et liée au cycle des saisons, on jette à la mer des petits morceaux de papier sur lesquels sont inscrits des vœux.

Juillet : Festival international de jazz

L'affiche de ce festival est toujours prestigieuse. Depuis 1994, les plus grands noms de la scène du jazz se sont succédé à Istanbul.

30 août : Fête de la victoire

Cette journée commémore la victoire des Turcs sur les Grecs en 1922.

29 octobre : Fête de la République

Cette fête nationale célèbre la proclamation de la République le 29 octobre 1923. Mustafa Kemal Atatürk en devient le premier président.

Fin de Ramadan : Fête du sucre

Chaque année, la fin du ramadan se fête dignement par cette fête du sucre qui dure trois jours.


Les Mois d'opérations :
Janv
Fev
Mars
Avril
Mai
Juin
Juill
Août
Sept
Oct
Nov
Dec
Janv
Fev
Mars
Avril
Mai
Juin
Juill
Août
Sept
Oct
Nov
Dec
Les Jours d'opérations :

Turkish Airlines Vols direct Nice - ISTANBUL

Lun
Mar
Mer
Jeu
Ven
Sam
Dim

Réservez ce vol

Notre
Meilleure offre
Vol

à partir de :
135
Je pars