En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité et l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. 

  En savoir plus et gérer ces paramètres

1997 à 2000 : Les fruits de la croissance

Passagers = 9.392.495
Mouvements = 217.366

Evolution remarquable : les passagers ont été multipliés par 50 en 50 ans. 
L'aéroport est une entreprise qui génère 4,73 milliards € par an (étude d'impact économique de 1999)  et compte 4.600 salariés.
Le réseau comporte environ 70 destinations desservies par 41 compagnies aériennes régulières. La moitié du trafic est international.

Les compagnies européennes.

 
 La montée en puissance des hubs favorise le développement des lignes européennes au départ de Nice. En effet la libéralisation du ciel européen a permis aux compagnies de développer leurs routes intra-communautaires.
 
 Ainsi elles ont multiplié leurs fréquences au départ des principaux aéroports européens et à destination de leur base principale. Cette intensification des vols a permis d'augmenter les possibilités d'aller-retour journée. L'aéroport de Nice a été dynamisé par cette nouvelle politique de réseau appliquée par les compagnies.
 
 

Le hub d'AIR LITTORAL

 
 Nice a doublement tiré les bénéfices de cette logique de " hub ". En effet l'aéroport est devenu lui-même le centre d'exploitation d'une compagnie aérienne, AIR LITTORAL, qui a décidé d'y baser l'essentiel de son activité. Fort d'une vingtaine de lignes, transversales à destination principalement de l'Europe du Sud (France, Italie, Espagne… ), la compagnie a vu son trafic décupler entre 1996 et 1999.

piste1

Les low-cost.

Ce nouveau type de transporteurs, grâce à une politique de gestion drastique, offre aux passagers des prix attractifs et vient concurrencer, souvent leur terrain, les compagnies traditionnelles. A Nice, EASYJET et VIRGIN EXPRESS apparaissent milieu 1996, la première sur Londres (Lutton) et Amsterdam, la seconde sur Bruxelles. Quatre ans plus tard le cercle des compagnies low-cost s'est élargi, tant au niveau des acteurs (BASIQ AIR) que des destinations (Liverpool, Genève) et leur trafic représente désormais 10% de l'activité de l'aéroport de Nice.

 Les travaux

Les travaux de déplacement de la piste Nord plus au Sud ont débuté en 1997. L'objectif était double : gagner de la place pour pouvoir construire des aires de stationnement avions supplémentaires (26 postes additionnels ont pu être créés) et limiter les nuisances pour les riverains. Cette nouvelle piste, inaugurée le 7 Avril 1999, mesure 2.730 mètres de longueur sur 45 mètres de large.

piste2

Cette période voit la fin des travaux d'extension du terminal 1 entrepris en 10 ans plus tôt. La nouvelle zone d'arrivées est mise en service le 9 Juillet 1999. La surface est augmentée : la zone publique arrivées est doublée pour atteindre 1.750 m2.