En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité et l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. 

  En savoir plus et gérer ces paramètres

Rencontre avec le Chef Mauro Colagreco

Le restaurant Estivale  par Mauro Colagreco : une cuisine ensoleillée et créative à l'Aéroport Nice Côte d'Azur

Mauro Colagreco, chef doublement étoilé et infatigable globe-trotteur... 

Avis aux voyageurs gourmets: la nouvelle adresse du Terminal 2 a été pensée en collaboration avec le grand Chef Mauro Colagreco. A la carte : une cuisine ensoleillée et créative qui promet quelques sensations fortes pour vos papilles !

Chef Mauro Colagreco restaurant Estivale Aéroport Nice Côte d'Azur

Petit-déjeuner, déjeuner, dîner, ou session co-working : à toute heure, le restaurant Estivale offre sa vue imprenable sur les pistes, depuis le 1er étage du Terminal 2. Ici, Mauro Colagreco a pensé une carte qui  donne sa vision de la cuisine : créative et généreuse. Place à des assiettes faisant la part belle aux produits et spécialités du terroir méditerranéen : carpaccio de poissons, gallinette « à la Ligure » ou encore pintade aux herbes, arrosée d’une huile d’olive des Alpes Maritimes.
Les plus pressés opteront pour la savoureuse sélection de sandwichs et planches. Entre deux coups de feu en cuisine, le Chef doublement étoilé du Mirazur s’est confié à Grand Sud à propos de cette nouvelle adresse à l’Aéroport de Nice. En partance ou à l’arrivée, que vous voyagez ou non, le restaurant Estivale prolonge votre séjour azuréen.

Interview MAURO COLAGRECO PASSION & PARTAGE

Comment est née cette idée ? Il y avait d’une part une volonté de l’aéroport de proposer une offre de restauration en partenariat avec un chef local. SSP nous a proposé ce superbe challenge et notre engouement pour ce lieu fut immédiat. Ce projet participe également à notre volonté de populariser la gastronomie.

Cette idée d’accessibilité est importante pour vous ? Oui, c’est le fil conducteur de tous mes projets. Mais elle se pense également en termes de goûts : je propose ici une cuisine simple, qui vise surtout à magnifier des produits de qualité. Justement, à propos des produits : la carte met clairement en avant la production locale. C’est très important pour moi. Sans compter que l’expérience azuréenne commence dès l’aéroport, et la gastronomie est sans conteste un élément important de l’art de vivre sur la Riviera.

Comment décririez-vous la carte de ce restaurant ? C’est une cuisine de terroir, simple et contemporaine. L’inspiration est forcément méditerranéenne. En plus des plats servis à table, l’Estivale  propose une offre « sur le pouce ».

Vous qui voyagez beaucoup, êtes-vous du genre très en avance ou à la dernière minute avec un bon sandwich? (rires) Je suis toujours à la dernière minute, mais je ne suis pas un exemple. Et pour la décoration, quel a été le but recherché ? Pour ce lieu pensé en collaboration avec SSP, nous avons transposé les codes de mon restaurant, le Mirazur : un lieu épuré avec des éléments naturels comme le bois. Pour Estivale , comme nous sommes dans un lieu très animé, il a fallu étoffer cela avec par exemple des azulejos, qui créent une vraie ambiance cosy.

Pour terminer, quel serait le meilleur compliment que l’on puisse vous faire à propos de votre cuisine ? Que c’était bon, tout simplement. Mais la plus belle des récompenses reste de voir les gens heureux à ma table. Car c’est cela la cuisine, un bon moment de partage, de convivialité. De l’amour en somme.


MAURO COLAGRECO, Chef de file de la gastronomie française

Chaque année depuis 2002, « The World’s 50 Best Restaurants » récompense ses 50 meilleures tables au monde. Le 5 avril 2017 à Melbourne, Mauro Colagreco se hissait au pied du podium avec son restaurant le Mirazur (Menton). Quatrième meilleure table au monde, l’adresse mentonnaise devenait ainsi le premier restaurant français, suivi par l’Arpège d’Alain Passard (12ème) ou Alain Ducasse au Plaza Athénée (13ème), deux grands Chefs auprès desquels Mauro Colagreco a fait ses classes.