En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience utilisateur.  En savoir plus

1900 à 1914 : Le temps des pionniers

De tous temps les hommes ont voulu imiter les oiseaux, voler, franchir des étendues sans limite et s'imprégner d'un sentiment de liberté unique.
 

Comme Icare ils ont cherché à s'élever dans les airs : que de passionnés, d'inconscients, voire de fous diraient certains, ont sacrifié leur vie pour faire avancer l'histoire de l'aviation.

Une histoire marquée par une succession de performances : celui de faire décoller un appareil, de le maintenir en vol, de lui faire transporter des passagers, de lui faire traverser le mur du son…

1901 : les premiers essais du Capitaine FERBER

  • L'historique de l'aéroport de Nice trouve ses racines grâce à un de ces pionniers, le Capitaine FERBER.

 Ce militaire, alors âgé de 39 ans , pour s'évader de la grisaille de sa caserne, rêvait de s'envoler pour gagner de grands espaces.
 

  •  Dès 1901 il inventa un planeur, puis un deuxième avec lequel il fera un bond de 50 mètres à Beuil. Mais il lui faut attendre 1903 pour équiper son planeur d'un moteur. Pour ce premier essai il a accroché sa machine volante à une " grue " qui tournait comme un véritable manège. FERBER s'éteindra 6 ans plus tard dans un crash à Boulogne-sur-Mer.
meeting

   1910 : le meeting aérien

  • A cette époque les terrains qui bordaient la mer étaient réservés aux militaires et plus loin du rivage se trouvait l'hippodrome de Nice. Dès lors Nice va décider de participer au développement de l'aviation en organisant un meeting aérien en Avril 1910.
  •  Ce fut un succès extraordinaire :

- 100.000 spectateurs venus de partout et réunis 15 jours durant sur le terrain de la Californie pour célébrer l'aviation. Celle-ci en était à ses balbutiements. Mais l'enthousiasme animait déjà les esprits qui avaient encore en mémoire l'exploit de Louis BLERIOT traversant la Manche un an auparavant.

  •  Les responsables publics et les entreprises locales voulaient saisir cette opportunité pour marquer Nice de cette passion aérienne.

 Pour cela ils n'avaient pas hésité à investir des sommes colossales. L'attraction de la Riviera avait fait le reste.

  •  Le lancement de la création de l'aéroport était donné : il ne s'agissait alors que d'un grand champ où avaient été construits quelques hangars. Malheureusement un mois avant le début du meeting ceux-ci s'effondrèrent, la fragilité du terrain étant mise en cause.
  •  Cette euphorie s'arrêtera au commencement de la première guerre mondiale.