En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité et l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. 

  En savoir plus et gérer ces paramètres

Nice Côte d’Azur développe une solution inédite de « self-connecting » et conforte sa position d’alternative aux grands hubs

Publié le 18/03/2019 à 09:58 • Mis à jour le 22/03/2019 à 15:53

Nice Connect

A partir de cet été, il sera encore plus facile et rapide de relier Toulouse ou Bergerac à Dubaï, Lyon à New York (JFK ou Newark), Tunis à Copenhague ou Bordeaux à Doha. Accompagnant la nouvelle tendance structurelle du transport aérien, impulsée par les voyageurs construisant eux-mêmes leurs correspondances, Nice Côte d’Azur devient le premier aéroport de France à proposer Nice Connect, une solution complète de self-connecting, pensée en interne, indépendante de toute compagnie ou alliance aérienne mais ouverte à tous les distributeurs qui le souhaiteraient. Elle assure aux passagers de pouvoir transiter par ses terminaux en toute sérénité pour se connecter à son réseau de plus de 120 destinations, dont près de 100 à l’international.

Logo Nice Connect

Connecter tous les vols de toutes les compagnies

Fruit de la collaboration étroite entre les équipes du Lab Digital de l’aéroport et de ses partenaires, Nice Connect permettra aux voyageurs de connecter les vols de n’importe quelle compagnie à n’importe quelle autre compagnie, à travers le monde, via Nice Côte d’Azur qui propose plus de 120 destinations dont près de 100 à l’international.

Fort de sa position géographique, de son maillage de destinations à l’international et de ses 7 liaisons long-courriers, l’aéroport Nice Côte d’Azur représente une alternative attractive aux grands hubs tant pour des escales sur les axes Nord-Sud qu’Est-Ouest. En saison estivale, le réseau développé par l’aéroport représente jusqu’à 23 000 combinaisons de connecting optimisées par semaine.

Garantir la sérénité même en cas de correspondance manquée

Nice Connect intègre des services à chaque étape du voyage et répond aux quatre attentes prioritaires des self-connecters : la souplesse des horaires de vols, le gain de temps sur l’ensemble du parcours, la qualité de l’escale dans des terminaux agréables offrant une grande diversité de commerces et services, et le prix.

Afin d’assurer aux passagers le maximum de sérénité, elle est adossée à une offre d’assurance* , gratuite, garantissant la prise en charge des passagers ayant manqué leur correspondance.

Faciliter les connexions, quelles qu’elles soient

Selon ses estimations, pour des connexions Schengen/Schengen au sein du même terminal, l’aéroport Nice Côte d’Azur peut proposer des MCT (minimum connecting time) de 40 minutes sans bagage ou de 75 minutes avec bagages. Pour des connexions Schengen/International, le MCT peut varier entre 50 et 85 minutes selon que le voyageur devra récupérer ou non des valises.

Cette compétitivité sur le temps de connexion, l’aéroport le doit à différents atouts :

  • un temps de roulage moindre que dans les hubs,
  • un délai de livraison des bagages plus rapide,
  • des trajets entre les portes d’embarquement plus courts, les deux terminaux étant à taille humaine,
  • des transferts entre les deux terminaux inférieurs à 15mn, grâce à la présence d’une ligne de tramway doublée d’une navette en bus gratuite.

Une fois arrivé à l’aéroport Nice Côte d’Azur, le passager ayant choisi l’offre Nice Connect sera guidé tout au long de son parcours.

S’il se connecte au réseau wifi haut-débit de la plateforme, il pourra accéder à un onglet dédié du portail lui présentant les informations pratiques pour la poursuite de son voyage : tapis bagage où récupérer ses valises, porte d’embarquement, horaires des vols et coordonnées de l’Espace Relations Clients, joignable prioritairement en cas de difficulté.

Une signalétique dédiée indiquera les points d’étapes et les files prioritaires auxquelles il aura accès, sans surcoût, pour les contrôles de sûreté comme pour les contrôles des passeports du terminal 2.

Par ailleurs, depuis l’intégration en janvier 2019 des terminaux dans la solution Maps d’Apple, les passagers équipés d’iPhone ou d’iPad peuvent connaître leur position exacte dans les terminaux pour localiser les différents points d’intérêts.

Une escale tout confort à la carte

Pour profiter au mieux de son temps passé dans les terminaux, le passager bénéficiera de 10% de réduction pour les commerces à sa disposition.

Totalement gratuite, cette solution de self-connecting présente un volet supplémentaire, optionnel, intégrant des services à la carte comme l’accès à un salon VIP à un tarif préférentiel.

Dans un second temps, l’aéroport Nice Côte d’Azur proposera de transformer l’escale en véritable « stop-over » sans frais. A la tendance identifiée du self-connecting s’ajoute celle, émergente, du slow-travelling : demain, les voyageurs qui le désireront pourront choisir de réaliser une étape plus longue sur l’aéroport et de bénéficier d’un court séjour à la carte pour rester une journée ou une nuit sur Nice en bénéficiant d’offres préférentielles.

Une distribution large et transparente

Pour donner le plus d’ampleur à sa solution de self-connecting, l’aéroport Nice Côte d’Azur a choisi de l’ouvrir le plus largement possible. Indépendante des compagnies ou des alliances, elle peut être commercialisée librement et en toute transparence par l’ensemble des distributeurs et des compagnies aériennes.

Grâce à un accord de partenariat non exclusif, l’OTA (online travel agency) Kiwi.com, leader du self-connecting, sera le premier à commercialiser Nice Connect. Effectif dès le mois de juin de cette année, il permettra aux voyageurs de composer, depuis les sites Kiwi.com, Kayak.fr et Skyscanner.fr, leurs trajets via Nice Côte d’Azur, ces plateformes mettant en avant le gain de temps rendu possible par un trajet et une escale moins longs. Dans la foulée, MisterFly.com, déjà partenaire d’Aéroports de la Côte d’Azur, rejoindra le mouvement et proposera à son tour la solution.

« La mise en service de Nice Connect vient renforcer notre position d’alternative crédible et nécessaire aux grands hubs autant que notre capacité à apporter une bouffée d’air à un ciel nord-européen déjà saturé. Nous sommes convaincus que l’avenir du trafic aérien passe par une décentralisation accrue des flux au bénéfice des territoires, de leurs habitants et des voyageurs qui se verront proposer une plus grande souplesse de connexions », analyse Dominique Thillaud, président du directoire d’Aéroports de la Côte d’Aur.



* Selon les modalités proposées par les OTAs commercialisant la solution Nice Connect