France

Vol Nice Figari

pour un voyage à l'accent corse

Escapade à Figari, à la rencontre de l'île de Beauté

Certains vont très loin pour trouver leur paradis. D’autres gagnent le leur en moins d’une heure, le temps d’un vol entre Nice et Figari. Ce petit village et son aéroport sont en effet la porte d’entrée de l’une des plus belles régions méditerranéennes : la Corse du Sud. Parce qu’il vous régale des falaises de Bonifacio, des plages de Porto-Vecchio ou bien encore des piscines naturelles de Bavella, cet Eden donne à votre billet d’avion Nice Figari un parfum rare et particulier. Celui de l’exception !

  • devise

    Euro

  • langue

    Français

Températures

Idéal Pour

  • En famille
  • En couple
  • Nature
  • Plage
Figari-Eglise
Figari

Figari-Eglise

Bonifacio-Port

  • Informations utiles pour votre voyage à Figari

    Voir plus Voir moins

    Le secret du bonheur, c’est d’aller de suite à l’essentiel ! Alors, épargnez-vous le mal de mer en rejoignant le sud de la Corse de la plus rapide des façons : avec un vol Nice Figari direct. A quelle date partir ? Combien coûte un billet d’avion de Nice à Figari ? Reste-t-il encore des sièges pour cet été ? Arrêtez de vous poser des questions ; trouvez les réponses ! Où ? Chez Misterfly, notre partenaire, qui vous propose de réserver en quelques clics, sans frais de dossier, votre vol direct Nice Figari aller-retour aux horaires, aux dates et aux tarifs que vous aurez choisis.

    Votre vol vers Figari en Corse

    Le vol Nice Figari d’Air Corsica, le seul à vous déposer directement près du Lion de Roccapina et de sa célèbre plage, décolle toujours du Terminal 2 de l’Aéroport Nice Côte d’Azur.

    Donnez du temps au temps ! Durant votre séjour, mais aussi à l’heure du départ. Comptez large pour vous éviter une grosse dose de stress. Arrivez une heure avant le décollage si vous voyagez avec votre valise en cabine. Ajoutez un bon quart d’heure si vous devez enregistrer un bagage en soute.

    Aéroport de départ Aéroport Nice Côte d’Azur
    Terminal de départ Terminal 2
    Aéroport d’arrivéeAéroport de Figari Sud Corse

    Votre arrivée à l’aéroport de Figari

    Nice Figari en avion n’est jamais que le début du voyage. Une fois de retour sur le plancher des vaches, il vous faut rejoindre votre destination finale : Bonifacio, Porto-Vecchio, Sartène… Rassurez-vous, les deux premières sont à peine à une vingtaine de kilomètres du terminal. Comptez le double pour la troisième. Pour les parcourir, vous pouvez :

    • prendre le bus : celui des transports Rossi part régulièrement vers la gare routière de Porto-Vecchio. Trente minutes de trajet. De là, vous pourrez prendre un second bus pour Bonifacio.
    • prendre un taxi : il vous en coûtera au minimum une cinquantaine d’euros.
    • louer une voiture : quatre compagnies sont installées sur l’aéroport. Pratique pour vous balader dans toute la région.

Que faire à
Figari ?

La meilleure des choses à faire ? Ne rien faire du tout ! Ailleurs le farniente est un luxe ; ici, pour une majorité de touristes, c’est une philosophie. Comme eux, posez votre serviette sur le sable de Santa Giulia, La Rondinara ou Palombaggia, bronzez sous un soleil généreux et baignez-vous dans une eau aussi claire qu’agréable. Vous vous sentez des fourmis dans les jambes ? Partez à la découverte de l’arrière-pays, de ses vestiges archéologiques, de ses vieux villages, de ses forêts de pins laricciu, de ses montagnes sauvages.

Figari-Caldarello
Figari

Figari-Caldarello

  • Des vacances à Figari à l’esprit nature

    Voir plus Voir moins

    Vous profitez d’un week-end prolongé ? Vivez-le en couple ou entre amis sous le soleil insulaire. Avec moins d’une heure de vol depuis Nice, il serait dommage de vous priver de cette échappée belle sur l’Île de Beauté. Abandonnez-vous à la douceur de vivre porto-vecchiaise. Découvrez des plages dignes des plus belles perles caribéennes. Dégustez un verre de muscat du Cap Corse en admirant le coucher de soleil sur les falaises de Bonifacio depuis le phare de Pertusato. Accompagnez votre poisson grillé aux herbes du maquis ou votre langouste d’un vermentinu fruité à souhait. Traînez jusqu’au cœur de la nuit sur une terrasse de la citadelle de Porto-Vecchio.
    Vous disposez de quelques jours de plus ? Dans ce cas, partagez vos découvertes avec toute la famille. Louez un kayak, voire même un bateau, et découvrez la côte secrète, les tours génoises et des îles sauvages. Prenez le maquis et baladez-vous dans la forêt de chênes lièges de Porto-Vecchio, la plus grande forêt de Corse. Prenez la route et partez à la conquête de Bavella et de ses paysages magnifiques. Vivez une belle aventure avec un canyoning ou une via ferrata dans les massifs de l’Alta Rocca. Visitez Sartène, cité de caractère accrochée aux flancs du Monte Rosso, et saisissez mieux la culture et l’histoire corses en faisant une halte à la Casa di Roccapina, une ancienne maison cantonnière reconvertie en musée.

  • Le top 10 des choses à faire en Corse du Sud

    Voir plus Voir moins
    • Promenez-vous dans la Citadelle de Porto-Vecchio, le cœur la ville, régalez-vous de ses ruelles, de ses passages voûtés et de ses montées en escalier avant de prendre un verre sur la Place de la République.
    • Montez sur le toit-terrasse du bastion de France, l’un des cinq bastions qui gardaient la citadelle, et profitez d’une vue splendide sur la mer et les anciens marais salants qui donnèrent son surnom à la ville : la Cité du Sel.
    • Prenez le large, en bateau de croisière, en voilier, en jet-ski ou en kayak pour partir à la découverte des îles Lavezzi, une réserve naturelle baignée par les eaux les plus claires de Corse.
    • Visitez Bonifacio. A l’abri de sa citadelle, perché sur ses hautes falaises, c’est l’un des plus beaux villages de l’île. Le plus beau, même !
    • Prenez les escaliers ! L’Escalier du Roy d’Aragon descend de Bonifacio jusqu’à la mer. 189 marches pour rejoindre le petit chemin creusé dans la roche, à un mètre au-dessus de l’eau. Sportif mais grandiose.
    • Visitez le Cimetière marin de Bonifacio, le Campu Santu comme disent les Insulaires, l’un des plus beaux cimetières méditerranéens. A faire au soleil couchant, quand les derniers rayons réchauffent les murs immaculées des vieilles chapelles.
    • Faites le tour des plages. Chaque jour, posez-vous dans un endroit différent : Palombaggia, La Rondinara, Santa Giulia ou encore Piantarella, le paradis des amateurs de sports nautiques : kitesurf, windsurf, paddle…
    • Grimpez dans l’arrière-pays, jusqu’à Zonza, charmant village qui offre une superbe vue sur les aiguilles de Bavella. Un paysage de western !
    • Insolite : découvrez l’hippodrome de Viseo, à Zonza. Perdu au milieu des pins, il est le plus haut d’Europe (950m d’altitude). Les courses ont lieu un dimanche sur deux pendant l’été.
    • Rafraîchissez-vous avec les cascades de Polischellu, dans le massif de Bavella, et les piscines naturelles de la vallée du Cavu, au nord de Solenzara.

Vols réguliers Nice - Figari FSC

Nice → Figari FSC

à partir de 188

VOLS AIR CORSICA
7
Vols par semaine, De Avril à Octobre

Vols par jour :

  • lun 1
  • mar 1
  • mer 1
  • jeu 1
  • ven 1
  • sam 1
  • dim 1

Questions fréquemment posées

  • Quelle est la durée d’un vol Nice Figari ?

    Le temps de vol pour un Nice Figari est de 50 minutes en moyenne.

  • Quelle compagnie aérienne opère le vol Nice Figari en direct ?

    Air Corsica, la compagnie insulaire, relie Nice à Figari sans escale.

  • Combien y-a-t-il de vols Nice Figari par semaine ?

    Air Corsica dessert le Sud de la Corse tout au long de l’année, à raison de 7 vols hebdomadaires sur la saison automne-hiver et de 18 pour le programme printemps-été.

  • Quel est le prix pour un vol Nice Figari ?

    Le prix le plus bas pour un billet d’avion aller-retour Nice Figari au cours des 90 derniers jours est de 188

  • Quelle est la meilleure saison pour visiter la Corse du Sud ?

    Tout le monde le sait : la Corse du Sud est un paradis estival. Elle fait d’ailleurs le plein en juillet et août. Pour éviter les embouteillages et avoir une chance de trouver une place dans les bars et restaurants à la mode, on privilégiera l’avant et l’arrière-saison, en mai-juin et en septembre-octobre. Avantage de ces deux époques : le climat y est plus clément et permet de belles balades dans l’Atlas Rocca ou sur les sentiers du littoral. Quid de l’hiver ? Il a ses charmes pour qui aime la sérénité. La mer s’est certes rafraîchie mais le soleil est encore présent. Une occasion de profiter de la citadelle de Porto-Vecchio, des ruelles de Bonifacio ou de Zonza sans être bousculé.

Destinations similaires