Belgique

Vol Nice-Bruxelles

pour un voyage au cœur de l’Europe

Cap sur Bruxelles et sa Grand-Place

Pour quelles raisons prend-on un vol Nice-Bruxelles ? Pour le travail, la capitale belge accueillant la Commission Européenne, ainsi que de nombreuses organisations et entreprises internationales. Mais aussi pour le plaisir ! Loin, très loin de son image technocratique, la cité du Manneken Pis est une épicurienne qui a un sens aigu du beau et du bon. Ainsi, un Nice-Bruxelles en avion offre-t-il bien plus qu’un voyage : une évasion ! En à peine plus d’une heure et demie de vol, on laisse derrière soi la routine et l’on échappe au stress, contaminé que l’on est par la bonne humeur indéfectible de nos cousins du plat pays.

  • devise

    Euros

  • langue

    Français et Néerlandais

Températures

Idéal Pour

  • En famille
  • En couple
  • Seul(e)
Bruxelles et sa Grand-Place
Bruxelles
Bruxelles capitale de l’Union Européenne
  • Informations utiles pour votre voyage à Bruxelles

    Voir plus Voir moins

    Cap sur Bruxelles et sa Grand-Place

    C’est décidé : vous partez saluer le Roi Philippe et ses sujets. Oui, mais comment ? Quel est le prix d’un billet d’avion Nice-Bruxelles ? Peut-on prendre un vol Nice-Bruxelles avec easyJet ? Y a-t-il d’autres vols Nice-Bruxelles low cost que ceux de la compagnie britannique ? Pour trouver toutes les réponses à vos questions, faites confiance à Misterfly. Notre partenaire vous permet de comparer l’ensemble des vols, des tarifs et des horaires pour bien préparer votre vol aller-retour Nice-Bruxelles, et de réserver et régler votre billet en ligne, sans frais supplémentaires.

    Les formalités pour se rendre à Bruxelles

    Formalités d’entrée : Bruxelles, souvent présentée comme la capitale de l’Union Européenne, fait évidemment partie de l’Espace Schengen. Vous n’en voyagerez que plus facilement, avec votre passeport ou votre carte d’identité en cours de validité dans votre sac ou votre poche.

    Devises : vous paierez votre gaufre en euros.

    Votre vol Nice-Bruxelles direct

    A l’aéroport de Nice, le terminal de départ pour Bruxelles dépend de la compagnie que vous avez choisie. Avec Brussels Airlines, Nice-Bruxelles décolle du Terminal 1, tandis que le Nice-Bruxelles d’easyJet, lui, part du Terminal 2.

    N’oubliez pas que les contrôles de sûreté et les procédures d’embarquement exigent désormais que vous arriviez sur l’aéroport une heure avant votre décollage, voire une heure et quart si vous devez récupérer votre titre d’accès à bord ou déposer un bagage en soute.

    Aéroport de départ Aéroport Nice Côte d’Azur
    Terminal de départ Terminal 1 pour Brussel Airlines, Terminal 2 pour easyJet
    Aéroport d’arrivée Aéroport de Bruxelles-National
    Terminal d’arrivée Jetée A

    Votre arrivée à Bruxelles

    Quelle que soit la compagnie avec laquelle vous volerez, votre vol Nice-Bruxelles se posera toujours sur l’aéroport de Bruxelles-National. Il est implanté à 13 kilomètres au nord de la capitale belge. Pour rallier cette dernière, vous avez le choix entre :

    • Le bus : les lignes 12 et 21 de la STIB assurent de 6h00 à minuit une liaison rapide vers le centre-ville via le quartier européen et la gare de Bruxelles-Luxembourg. De son côté, De Lijn propose sa ligne 471 pour rejoindre la gare Bruxelles-Nord et l'OTAN (ligne 471) et les lignes 659 et 359 pour gagner le métro bruxellois, via la station de Roodebeek.
    • Le train : les chemins de fer belges ont une gare sous l’aéroport. Les trains pour Bruxelles circulent de 5h30 à minuit. On en compte jusqu’à six par heure.
    • Le taxi : vous reconnaîtrez les taxis sous licence à l'emblème bleu et jaune de leur licence. Comptez à peine moins de 50 euros pour la course.
    • Une voiture partagée : deux services sont disponibles : DriveNow et Zipcar. Pensez à réserver votre véhicule bien avant votre arrivée.
    • La voiture de location : les cinq loueurs présents sur l’aéroport ont tous leur comptoir dans le hall arrivée.

Que faire à
Bruxelles ?

Laissez le Quartier européen à ceux qui s’habillent en tailleur ou costume ! Préférez le charme fou des façades gothiques aux immeubles de verre. Chaussez vos baskets ou tout autres chaussures qui vous sont confortables et partez à l’aventure, lost in Brussels ! La ville est si belle avec ses parcs et ses rues pavées, ses immeubles Art Nouveau ou Art Déco, ses toiles de maîtres et ses planches de BD, le désordre joyeux du marché du Jeu de Balle, l’immense marché aux puces du quartier Marolles, et les parfums gourmands des frit-kots, les fameuses baraques à frites…

Le Palais du Roi Philippe à Bruxelles
Bruxelles
  • Bruxelles, une ville de jouvence

    Voir plus Voir moins

    Que l’on y vienne en couple, entre amis ou en famille, on amène toujours un enfant avec soi à Bruxelles : celui qui sommeille en chacun de nous. C’est pour cela que, le temps d’un week-end ou davantage, la capitale belge nous coupe de notre quotidien et nous offre une parenthèse apaisante : parce qu’elle réveille en nous des sensations oubliées, nous nourrit de plaisirs innocents. Celui de bannir de son vocabulaire ces mots terribles que sont “calorie” et “cholestérol” pour se laisser aller au croquant d’une gaufre, à la suavité d’un chocolat. Celui des rencontres soudaines et des bavardages spontanés autour d’un bière d’abbaye, dans un estaminet aussi pittoresque que joyeux, où l’amitié naît aussi simplement qu’en cette époque lointaine où, sur une plage ou au pied d’un toboggan, il suffisait de demander “Tu veux bien devenir mon ami(e) ?”. Le plaisir encore de croiser Tintin ou Boule et Bill au hasard d’une rue, sur une fresque géante, ou de rire de l’impertinence impudique du Manneken-Pis ou de Jeanne, sa petite sœur. Et que dire de celui de flâner dans les rues tranquilles de l’une des plus belles villes d’Europe qui sait si bien associer le sérieux de la culture à l’insouciance de la fête.

  • Le top 10 des choses à faire à Bruxelles

    Voir plus Voir moins
    • Parce que les premières impressions sont toujours les meilleures, commencez votre séjour sur la Grand-Place. Une merveille de vie et d’architecture dont Cocteau disait qu’elle était « le plus beau théâtre du monde”.
    • Allez voir le Manneken Pis dont la renommée est aussi grande que le bambin est petit : 50 centimètres à peine. Ne vous étonnez pas si vous le trouvez habillé : il est régulièrement affublé de costumes et déguisements inspirés de l’histoire ou de l’actualité de la ville.
    • Montez au sommet de l’Atomium. Haut d’une centaine de mètres, inspiré par l’atome du fer, c’est la Tour Eiffel bruxelloise. Comme elle, il fut construit pour une exposition universelle (celle de 1958) et devait être détruit juste après !
    • Faites du lèche-vitrine sous les Galeries Saint-Hubert, trois passages couverts d’une grande verrière, érigés en 1847. Un bonheur pour les élégant(e)s et les gourmand(e)s.
    • Visitez les nombreux musées de la ville : les Musées royaux des Beaux Arts, le Musée des Instruments de musique qui, avec ses 7 000 pièces, abrite la plus grande collection du genre au monde, le Musée Magritte, Autoworld et ses 300 bolides et tacots…
    • Vivez pleinement votre amour de la Bande Dessinée en chassant dans toute la ville les soixante fresques géantes du Parcours BD ou en visitant le cultissime Centre Belge de la Bande Dessinée.
    • Faites le tour de l’Europe en quelques heures avec la Mini-Europe, un parc agrémenté de 350 maquettes des villes et monuments du Vieux-Continent, de la Tour de Pise au Sacré Cœur.
    • Dégustez l’un des meilleurs chocolats du monde dans la boutique d’un maître du genre : Pierre Marcolini, Jean Galler, Neuhaus, Wittamer ou Belvas, la chocolaterie bio et écolo.
    • Faites mousser votre séjour en visitant une microbrasserie et en dégustant une pintje (un demi) dans un estaminet, ces cafés typiques de Bruxelles. Mention spéciale au Delirium Café et à sa carte de… 2 000 bières. Un record !
    • Écoutez du jazz et du bon à l’Archiduc, une institution bruxelloise créée en 1937. Elle a vu passer de nombreux artistes de talent, à commencer par Nat King Cole. Et ça continue aujourd’hui.

Vols réguliers Nice - Bruxelles BRU

Nice → Bruxelles BRU

à partir de 171

VOLS EASYJET
1
Vols par semaine, De Avril à Octobre

Vols par jour :

  • lun 0
  • mar 0
  • mer 0
  • jeu 0
  • ven 1
  • sam 0
  • dim 0
VOLS BRUSSELS AIRLINES
4
Vols par semaine, De Avril à Octobre

Vols par jour :

  • lun 1
  • mar 0
  • mer 0
  • jeu 0
  • ven 1
  • sam 1
  • dim 1

Questions fréquemment posées

  • Quelle est la durée d’un vol Nice-Bruxelles ?

    Le temps de vol entre Nice et Bruxelles est de 1h40 en moyenne.

  • Quelles compagnies aériennes opèrent le vol Nice-Bruxelles en direct ?

    Deux compagnies volent entre Nice et Bruxelles : easyJet et Brussels Airlines.

  • Combien y-a-t-il de vols Nice-Bruxelles par semaine ?

    Les Azuréens peuvent rejoindre la capitale belge toute l’année, avec 20 vols par semaine entre novembre et mars, et jusqu’à 37 d’avril à octobre.

  • Quel est le prix pour un vol Nice-Bruxelles ?

    Le prix le plus bas pour un billet d’avion aller-retour Nice-Bruxelles au cours des 90 derniers jours est de X €

  • Quel est le décalage horaire entre Nice et Bruxelles ?

    Il n’y en a pas.

  • Quelle est la meilleure saison pour visiter Bruxelles ?

    On ne va pas vous mentir : le ciel n’est pas toujours bleu à Bruxelles. L’hiver pique un peu. Reste qu’en cette saison, les chocolats ne fondent pas entre les doigts, les estaminets sont plus chaleureux que jamais, la Grand-Place a des allures de fête et les musées font nuit blanche à l’occasion de la traditionnelle Museum Night Fever. Le printemps est délicieux et coloré avec la Fête de l’Iris (un week-end de spectacles, de bals et de concerts dans toute la ville) et la Zinneke Parade, le grand carnaval des beaux jours. Traditionnellement ouverte par l’Ommegang, une grande reconstitution historique qui investit les rues bruxelloises et la Grand-Place, l’été est riche de nombreux festivals musicaux et de diverses animations, telle Bruxelles-les-Bains qui, pendant sept semaines, transforment les berges du Canal de Bruxelles en plage, terrain de sport, kermesse géante, discothèque et cinéma à ciel ouvert… Enfin, l’automne est tranquille, propice à une découverte culturelle de la ville autour de ses musées et des talents de Nuit Blanche, la grande manifestation artistique bruxelloise (en octobre).

Destinations similaires