Russie

Vol Nice-Moscou

pour une escapade sur la Place Rouge

Moscou, au pied du Mur !

Puisque les Moscovites sont toujours plus nombreux à visiter la Côte d’Azur, rendez-leur la politesse, prenez un vol direct Nice-Moscou et découvrez leur ville. C’est plus qu’une ville, d’ailleurs, c’est un mythe ! L’une des plus grandes capitales du monde qui n’a jamais cessé d’être crainte ou convoitée. Elle fait d’un simple avion reliant Nice à Moscou une véritable machine à remonter le temps. Alors, entrez dans l’histoire, tremblez, rêvez, vibrez dans une cité qui, si elle ne se laisse pas facilement conquérir, ne demande qu’à vous séduire !

  • devise

    Roubles

  • langue

    Russe

Températures

Idéal Pour

  • En couple
  • Culture
  • Ville
  • Week-end
Cathédrale Saint Basile Moscou
Moscou
Place Rouge Moscou

  • Informations utiles pour votre voyage à Moscou

    Voir plus Voir moins

    Le Téléphone rouge a vécu ! Aujourd’hui, la ligne directe vers le Kremlin est à portée de clics avec Misterfly. Notre partenaire vous permet de préparer votre vol Nice-Moscou sans escale dans les meilleures conditions. Comparez facilement, en toute transparence, les dates, les horaires et les prix pour un billet d’avion Nice-Moscou. Réservez-le sans frais supplémentaires et, si vous le souhaitez, étalez-en le paiement sur plusieurs mois.

    Les formalités pour se rendre à Moscou

    • Formalités d’entrée : pour rejoindre Moscou, les Français, comme de nombreux ressortissants européens, doivent demander un visa et remplir les conditions nécessaires à son obtention. Vous pouvez faire les démarches par vous-même ou vous rapprocher d’une agence spécialisée. Une fois sur place, on vous demandera de présenter votre passeport, de remplir un formulaire d’immigration et d’enregistrer votre visa auprès des autorités locales si vous séjournez dans le pays plus de trois jours. Là encore, vous pouvez vous faire assister par votre hôtel ou un prestataire agréé.
    • Devises : matriochki (les fameuses poupées gigognes) et chapkas se règlent en rouble. Il faut compter 75 roubles environ pour faire un euro, hors commissions de change éventuelles. Un change auquel vous pouvez procéder avant votre départ, sur l’aéroport Nice Côte d’Azur, auprès des comptoirs d’Interchange.

    Votre vol Nice-Moscou

    Attention de partir vers Moscou du bon pied et, plus encore, du bon terminal ! Les vols d’Aeroflot, à Nice, partent tous du Terminal 2. Ceux de S7 Airlines et Ural Airlines décollent en revanche depuis le Terminal 1.

    Ne soyez pas en retard. Les contrôles de sûreté prennent du temps. Songez-y et venez sur l’aéroport au moins une heure avant le départ, si vous disposez de votre titre d’accès à bord et voyagez avec une valise en soute. Ce n’est pas le cas ? Alors, prévoyez un bon quart d’heure de plus pour commencer votre voyage de Nice à Moscou en toute sérénité.

    Aéroport de départ Aéroport Nice Côte d’Azur
    Terminal de départTerminal 1 pour S7 Airlines et Ural Airlines,
    Terminal 2 pour Aeroflot
    Aéroports d’arrivéeAéroport de Moscou-Domodedovo pour S7 Airlines
    Aéroport de Moscou-Zhukovski pour Ural Airlines
    Aéroport de Moscou-Cheremetievo pour Aeroflot

    Votre arrivée à Moscou

    Moscou disposant de quatre aéroports, tous les vols au départ de Nice n’atterrissent pas au même endroit. Tout dépend, en fait, de la compagnie avec laquelle vous volez.

    Vous voyagez avec Aeroflot ? Vous vous poserez sur l’aéroport de Moscou-Sheremetyevo. Il est situé à une trentaine de kilomètres du centre-ville que l’on rejoint facilement avec :

    • le train : direct depuis l’aéroport, l’Aeroexpress vous dépose en 35 minutes au cœur de la ville, à proximité d’une station de métro ;
    • le taxi : assurez-vous de prendre l’une des deux compagnies officielles (Yandex Taxi et Svo-Taxi) en réservant votre course au comptoir Taxi de votre terminal. De 45 minutes de trajet jusqu’au double aux heures de pointe.

    Vous voyagez avec S7 Airlines ? Vous atterrirez sur l’aéroport de Moscou-Domodedovo, implanté à 45 kilomètres de la Place Rouge. Pour rejoindre la ville, vous avez le choix entre :

    • le train : direct depuis l’aéroport, l’Aeroexpress vous dépose en 45 minutes au cœur de la ville, à proximité d’une station de métro ;
    • le taxi : assurez-vous de prendre la compagnie officielle (Gett Taxi) en réservant votre course au comptoir Taxi de votre terminal. Comptez 1h30 de trajet au minimum.

    Vous voyagez avec Ural Airlines ? Vous arriverez à l’aéroport de Moscou-Zhukovski, le dernier-né des aéroports moscovites. Il est situé à une quarantaine de kilomètres du centre de Moscou. Pour y arriver, prenez :

    • le bus et le métro : la ligne de bus 441 vous dépose à la station de métro Kotelniki d’où vous pourrez rejoindre le centre-ville, près de deux heures de trajet au total ;
    • le train : il vous faudra d’abord emprunter une navette en bus pour rejoindre la gare d’Otdyh ; de là, le Sputnik express vous amènera jusqu’à la gare de Kazanski, au nord-est de Moscou, au contact direct du métro ;
    • le taxi : pas le plus économique, mais sans doute le plus rapide et le plus confortable.

Que faire à
Moscou ?

La Guerre froide n’est plus qu’un lointain souvenir, mais, avouez-le, la capitale russe garde une aura particulière qui la distingue de toutes les autres grandes métropoles européennes. Cette ville immense fascine par son histoire et la place qu’elle occupe aujourd’hui encore, à tort ou à raison, dans notre imaginaire. Mais derrière le mythe, le visiteur attentif découvrira une autre réalité, celle des Moscovites d’aujourd’hui dont le quotidien, par ses rites et ses plaisirs tout simples, par sa rudesse parfois, ne manque pas d’étonner. Et de séduire !

Kremlin Moscou
Moscou

  • Une ville tout en contraste

    Voir plus Voir moins

    La capitale russe et les ballerines du célèbre Bolchoï partagent la même spécialité : le grand écart. Pas une facette de la ville qui n’échappe à cette figure ! Flânez dans les rues, en couple ou entre amis, sortez des sentiers battus, mêlez-vous aux autochtones et vous découvrirez les incroyables paradoxes de celle que ses habitants surnomment fièrement la “Troisième Rome”.
    Moscou, ce sont des avenues à huit voies bourrées de berlines et de 4x4 aux vitres teintées que des chauffeurs de maître font vrombir à quelques centaines de mètres du tombeau de Lénine. C’est un passé glorifié pour lequel on a reconstruit des églises oubliées, et un avenir ambitieux que l’on conquiert à coup de gratte-ciels, du côté de Moskva City. C’est une mégalopole en mouvement perpétuel et, dans le même temps, avec près d’une centaine de parcs et jardins, c’est un havre de paix qui compte 3 à 4 fois plus de mètres carrés de verdure par habitant que Londres, New-York ou Paris.
    Terre de culture, la ville de Pouchkine entretient de grands musées, reconnus dans le monde entier pour la richesse de leurs collections et la qualité de leurs expositions, tandis que, loin de ces institutions, de jeunes artistes investissent des usines désaffectées pour vivre et partager leurs visions de l’art et du design. Poumon de l’économie russe, fief de nombreuses multinationales, la “Troisième Rome” regorge d’endroits branchés et de restaurants gastronomiques ultra sélects. Pour autant, on trouve encore jusque dans le centre-ville des adresses gourmandes qui, pour cinq euros à peine, vous régalent de spécialités locales, fraîchement cuisinées. C’est ça, Moscou. Et bien d’autres choses…

  • Le top 10 des choses à faire à Moscou

    Voir plus Voir moins
    • Traînez sur la Place Rouge, l’une des places les plus célèbres au monde, pour profiter du spectacle permanent offert par ce site hors norme. Un lieu de vie et d’histoire, un théâtre !
    • Visitez le Kremlin, le Mausolée de Lénine et la dépouille momifiée du Père de l’Union soviétique, et, pour finir, la basilique de Basile le Bienheureux, féerie multicolore voulue par Ivan le Terrible.
    • Entrez dans la Cathédrale du Christ-Sauveur, le plus grand édifice religieux de la ville. Comme le Messie, elle est ressuscitée ! Dynamitée par Staline en 1931, elle a été reconstruite à l’identique après la chute du communisme.
    • Faites du lèche-vitrine au GOUM, le centre commercial huppé de la Place Rouge. Sous sa grande verrière Belle Epoque, 200 boutiques de luxe et, au troisième étage, la Cantine n°57, le meilleur rapport qualité-prix de tous les restaurants moscovites.
    • Voyagez au centre de la terre… ou presque avec le plus beau métro de la planète. Empruntez notamment l’escalator de Park Pobedy, le plus long du monde avec ses 126 mètres !
    • Ramenez un souvenir ! Du caviar ? Direction Eliseevsky, la grande épicerie chic de Moscou. Superbe ! Des matriochkas ou un calot de l’Armée rouge ? Quittez le centre-ville pour le marché de Izmaïlovo, un faux Kremlin qui abrite un vrai marché aux puces.
    • Faites le tour de la famille : celle des “Sept sœurs” moscovites, des gratte-ciels staliniens, disséminés dans le centre de Moscou. Ils sont aussi spectaculaires que massifs. C’est dire s’ils sont spectaculaires.
    • Cassez votre tirelire pour mettre Moscou à vos pieds le temps d’un repas au Sixty, le restaurant panoramique de la Tour de la Fédération. La vue est comme l’addition : vertigineuse !
    • Arpentez les galeries du Musée Pouchkine. Avec un fond de 640 000 œuvres, ce Musée des Beaux Arts rivalise avec celui de l’Hermitage de Saint-Petersbourg. Au programme : la Renaissance italienne, l’Âge d’or hollandais, l’impressionnisme français…
    • Allez à l’usine ! Celle d’Octobre rouge. Cette ancienne chocolaterie accueille désormais la nouvelle vague de l’art moscovite : graphistes, artistes, designers, photographes, galeristes…

Vols réguliers Nice - Moscou SVO

Nice → Moscou SVO

à partir de 171

VOLS AEROFLOT
1
Vols par semaine, De Avril à Octobre

Vols par jour :

  • lun 0
  • mar 0
  • mer 0
  • jeu 0
  • ven 1
  • sam 0
  • dim 0

Vols réguliers Nice - Moscou DME

Nice → Moscou DME

à partir de 171

VOLS SIBERIAN AIRLINES
1
Vols par semaine, De Avril à Octobre

Vols par jour :

  • lun 0
  • mar 0
  • mer 0
  • jeu 0
  • ven 0
  • sam 1
  • dim 0

Questions fréquemment posées

  • Quelle est la durée d’un vol Nice-Moscou ?

    Le temps de vol entre Nice et Moscou est de 4h00 en moyenne.

  • Quelles compagnies aériennes opèrent le vol Nice-Moscou en direct ?

    Trois compagnies relient la Côte d’Azur à la capitale russe : Aeroflot, S7 Airlines et Ural Airlines. A chaque compagnie, son aéroport de prédilection : Cheremetievo pour la première, Domodedovo pour la deuxième et Zhukovski pour la troisième.

  • Combien y-a-t-il de vols Nice-Moscou par semaine ?

    On en compte plus d’une trentaine en plein été. Aeroflot assure de un à quatre vols quotidiens toute l’année. S7 Airlines et Ural Airlines la rejoignent au retour des beaux jours et jusqu’au début de l’automne. La première opère jusqu’à six vols par semaine (tous les jours, sauf le mercredi) et la seconde assure deux rotations (les mercredis et samedis).

  • Quel est le prix pour un vol Nice-Moscou ?

    Le prix le plus bas pour un billet d’avion aller-retour Nice-Moscou au cours des 90 derniers jours est de 171 .

  • Quel est le décalage horaire entre Nice et Moscou ?

    Les Moscovites vivent avec deux heures d’avance sur les Azuréens.

  • Quelle est la meilleure saison pour visiter Moscou ?

    On vous l’a dit ci-dessus : Moscou est terre de contraste ! Il y fait ainsi très froid l’hiver et très chaud l’été. Pour autant, qu’il soit au plus bas ou au plus haut, le thermomètre ne semble avoir aucun effet sur le dynamisme moscovite. Ici, ça bouge toute l’année ! Vous préférez néanmoins profiter de la capitale russe dans les meilleures conditions possibles ? Aucune hésitation : séjournez-y en mai et juin. Mai est le mois des grandes célébrations spectaculaires et patriotiques : la fête du Travail, le 1er, et Fête de la victoire sur le nazisme, le 9. Point de défilé en juin, mais de longues balades en famille, du côté du parc Kolomonskoe ou du parc Gorki, apprécié pour ses manèges et ses “collines américaines”, l’équivalent local des fameuses… montagnes russes ! Autre saison à ne pas négliger : le début de l’automne. Ciel et nature prennent alors des couleurs magnifiques, atypiques, qui soulignent celles de la ville.

Destinations similaires